Séries

Malaterra : L’adaptation française de Broadchurch est-elle une réussite ?

1 an et demi après avoir diffusé la série britannique Broadchurch, France 2 lance ce mercredi 18 novembre Malaterra, l’adaptation française de cette dernière. Simple copier-coller ou véritable adaptation réussie ? Après avoir vu les deux séries, nous vous donnons notre avis.

033546.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Malaterra – France Télévision – 2015

Synopsis : Nathan, 11 ans, est retrouvé mort sur la plage de Malaterra. Les résultats de l’enquête montre qu’il a été assassiné. A partir de ce moment là, tout le monde devient suspect et une seule question est sur les lèvres : qui a tué Nathan ?

Les histoires d’enlèvement et de mort d’enfant font les beaux jours de la télévision française cette année avec Disparue, Le mystère du lac ou encore plus récemment avec Une chance de trop. Mais les adaptations de séries n’ont pas le vent en poupe dernièrement. Returned, l’adaptation US des Revenants a fait un flop aux États-Unis, et dernièrement la diffusion de Secrets and lies sur M6, remake de la série australienne éponyme, fut un échec. France 2 a diffusé Broadchurch en février 2014, et s’apprête à diffuser un an et demi après son remake français. Une bonne idée ? Si Broadchurch avait eu un franc succès sur la chaîne, on est en droit de se demander si une adaptation de la série n’arrive pas un peu trop tôt. Les Etats-Unis se sont déjà prêtés au jeu avec Gracepoint et le résultat n’a pas été glorieux car la série avait été qualifiée d’un simple copier-coller sans intérêt et a été annulée. Peut-on attendre mieux de Malaterra ?

Si vous n’avez pas vu Broadchurch ou Gracepoint, Malaterra est une bonne série dans son genre, et surtout dans l’air du temps. Le genre de série qui cartonne à la télévision française cette année. Un thriller sur 8 épisodes qui nous emmène sur différentes pistes, nous révèlent au fur et à mesure tous les petits secrets des habitants de Malaterra pour nous amener à un coupable. Prenant et addictif, Malaterra sait manier le cliffhanger et nous emmener sur de fausses pistes. Efficace en tout point mais à une condition : ne pas avoir vu Broadchurch ou Gracepoint avant.

Malheureusement, Malaterra n’aura pas su se différencier de son aînée, nous livrant avant tout une pale copie de Broadchurch. Pourtant la série réunie un très bon casting. Si certains peuvent surprendre, comme Mickael Gregorio qui délaisse les imitations de chanteurs pour un rôle à la télévision, les quatre acteurs principaux sont très bons dans leurs rôles respectifs. Le duo de flics fonctionne très bien avec Constance Dollé (Les Revenants, Un village français) et Simon Abkarian (Pigalle la nuit, Kaboul Kitchen), et les parents sont interprétés très justement par Louise Monot et Nicolas Duvauchelle.

Le montage de Broadchurch est plus dynamique que celui de Malaterra, qui laisse plus de place à des lenteurs mais qui appuie aussi d’avantage sur le côté dramatique (les épisodes de Malaterra sont un peu plus longs également). Mais certains plans, voire dialogues sont exactement les mêmes. Bien sûr qu’il y a quelques différences, mais ces modifications sont superficielles. Il aurait fallu un changement radical pour que Malaterra se détache de sa série originale, or ce n’est en rien le cas, ni dans les plans, ni dans les dialogues, ni dans les personnages, ni dans les suspects, et à peine dans la résolution de l’enquête.

Les décors et paysages magnifiques de Malaterra sont presque un personnage à part entière. Mais la série à ses propres défauts. L’enquête prend le dessus sur tout le reste, on ne s’attarde pas assez sur les personnages secondaires, il n’y a pas assez de rebondissements ou de secrets dévoilés. Malaterra reste trop en surface et c’est dommage.

ATTENTION SPOILERS SUR LA FIN !!
Ceux qui ont vu Broadchurch et/ou Gracepoint peuvent deviner assez facilement le coupable de Malaterra. La grosse différence dans cette adaptation c’est que Karine (alias Ellie dans les autres versions) est veuve. Et donc son mari ne peut pas être le coupable. Rappelons que dans Broadchurch c’est lui le meurtrier car il était amoureux du petit Danny (Nathan dans la version française) et qu’il le tue par accident quand Danny veut tout révéler. Dans la version américaine, c’est toujours un proche d’elle puisque c’est son fils. Malaterra n’a donc pas dérogé à la règle, et au lieu de s’éloigner de Broadchurch, la série nous sert un coupable forcément dans l’entourage de Karine. Et dans cette version, c’est Rose, la mère de cette dernière, la coupable. Nathan ayant entendu que la mère de Karine n’est pas sa mère biologique, menace de tout révéler. En réalité, son père violait sa grande sœur qui est tombée enceinte. Elle est donc le fruit d’un viol incestueux. Rose voulant essayer de dissuader Nathan d’en parler, le tue par accident.
Si Broadchurch nous dévoilait une fin percutante, Malaterra n’est pas en reste. Mais ce final est un peu décevant, hormis le fait que ça reste facile par rapport à Broadchurch, la mort de Nathan n’est pas assez justifiée. Les raisons ne sont absolument pas liées à lui directement, ce qui place sa mort totalement au second plan.

Malaterra reste une bonne série si on n’a pas regardé Broadchurch ou Gracepoint avant. Malheureusement, elle est trop proche de la série originale, et s’en détache que trop peu. Elle manque de nouveauté, et aurait pu être une bonne adaptation sans être un copier-coller si elle avait fait quelques changements radicaux. Est-ce que le public a envie de voir un Broadchurch bis ? Pas sûre. En tout cas, rien ne laisse présager que Malaterra aura une seconde saison pour le moment. Tout dépendra des audiences sur France 2 à l’issue des huit épisodes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s