Avant-premières/Films

Gone Girl : les tumultes du mariage

Après un détour par les séries avec House of Cards dont il a réalisé les deux premiers épisodes, le maître David Fincher revient au cinéma avec l’adaptation du roman de Gillian Flynn, Gone Girl qui surprend, notamment avec son casting impeccable.

Gone Girl - 20th Century FOX

Gone Girl – 20th Century Fox

Synopsis : À l’occasion de leur cinquième anniversaire de mariage, Nick Dunne signale la disparition de sa femme, Amy. Sous la pression de la police et l’affolement des médias, l’image du couple modèle commence à s’effriter. Très vite, les mensonges de Nick et son étrange comportement amènent tout le monde à se poser la même question : a-t-il tué sa femme ?

Gone Girl débute de manière classique avec un couple américain moyen plutôt fortuné, ils sont jeunes, beaux et s’aiment à la folie. Jusqu’à ce drame qui chamboule leur quotidien, la disparition d’Amy. Limiter ce film à cela serait une insulte pour le talent de David Fincher qui a ce jour n’a encore connu aucun échec (sur le plan d’analyse filmique, pour ce qui est du box-office je ne pense pas non plus). À mesure que le film avance, de nouveaux éléments se révèlent à nous, prennent un sens nouveau, on fait des hypothèses, on doute de ces hypothèses, on doute de ce que l’on a pu voir… Le spectateur ne reste pas passif, il est emporté dans cette réflexion sur le mariage, ses mensonges, cachotteries et autres manipulations qui nous montre la complexité des relations.

Fincher fait preuve d’une maîtrise éblouissante du cadre et de la mise en scène. Chaque élément est à sa place, il choisit de nous montrer ce qu’il faut pour diriger notre compréhension, nous piégeant et nous manipulant autant que le sont ses personnages. On ne décroche pas une seule seconde des 3/4 de ces 2h29. La tension retombe après la résolution de l’affaire, et l’on pense assister à la conclusion du film, or Fincher réussit à relancer l’intérêt du spectateur dans les dernières scènes malsaines à souhait.

Ben Affleck est impressionnant en gendre naïf et manipulateur. Dans ce film, tout le monde manipule quelqu’un et chaque personnage est manipulé ! La révélation du film est Rosamund Pike (Meurs un autre jour, The World’s End), la britannique est époustouflante dans le rôle d’Amy. Ce rôle lui va à ravir, elle en dévient déconcertante. La direction d’acteur est l’un des nombreux points positifs de Gone Girl, jusqu’aux seconds rôles comme celui de Neil Patrick Harris en homme obsédé par Amazing Amy ou Carrie Coon (The Leftovers), la sœur jumelle de Nick.

Gone Girl - 20th Century Fox

Gone Girl – 20th Century Fox

David Fincher marque à nouveaux les esprits avec son dixième long-métrage décortiquant le couple, et critiquant l’omniprésence des médias dans notre vie qui ne font que nous manipuler. Il y parvient avec un regard cynique et acerbe sur notre société, aidé par un casting touchant la perfection.

8,5/10

 


Sortie en France : 8 août 2014
Réalisateurs : David Fincher
Acteurs : Ben Affleck, Rosamund Pike
Genre : thriller
Nationalité : américaine
Distributeur : 20th Century Fox

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s